Marques Avenue : levée de boucliers des commerçants


Revue de Presse


hier soir, à Beaune
Marques Avenue : levée de boucliers des commerçants

Pris de cours par l'annonce de l'implantation d'une enseigne Marques Avenue en Côte-d'Or, les commerçants s'organisent et s'unissent désormais avec vigueur contre le projet. Hier soir, à Beaune, la réunion avait des airs de mobilisation générale…
UNION commerciale, regroupements de commerces, syndicats professionnels, pôles commerciaux : c'est en tout plus de 900 commerçants de la région qui étaient représentés hier lors du premier temps fort de la mobilisation contre le projet Marques Avenue, organisé par la branche commerce de la CGPME.
En quelques minutes, le sujet est posé sur la table, avec franchise, l'ambiance est à l'urgence.
« Cette déclaration nous est tombée dessus il y a trois semaines seulement ! Marques Avenue a donc une longueur d'avance sur nous en terme de communication : il va falloir s'unir rapidement pour faire comprendre aux consommateurs - logiquement favorables au vu de la situation économique - que nous pouvons, dans les centres-villes commerçants de Beaune, Dijon, Chalon, leur proposer les mêmes marques, mais avec une vraie qualité de service, une proximité », commence Patrice Matrot, présidente de l'Union du commerce beaunois. Une politique commerciale forte, donc, pour se positionner face à un projet qui, en général, ne fait que regrouper des points de vente de chaînes succursalistes.
« Le concept est dépassé »
« Selon nous, le concept de Marques Avenue est déjà dépassé », note Marc Nécand, chargé de mission pour le Collectif national de contrôle des centres de marques. Et d'ajouter : « C'est un non-sens écologique puisqu'il génère en moyenne 200 kilomètres de déplacement par consommateur. C'est également une désuétude économique puisqu'aujourd'hui, le consommateur qui veut faire de bonnes affaires va sur internet… »
Face à l'inquiétude d'un quadrillage grandissant du territoire, comme en leur temps les hypermarchés, un peu d'espoir a été apporté par Benoît de Charette, qui estime que le dossier « sera sûrement retiré avant mardi, pour de plus amples réflexions. »
Un choix de société
« Nous sommes face à un choix de société qui met en question l'avenir du dynamisme de nos centres-villes, il est donc de première importance d'organiser une mobilisation générale contre ce projet », a conclu Didier Proriol, secrétaire général de la CGPME 21.
A l'issue de la rencontre a été soutenu le projet de monter un collectif régional, dispositif qui a fait entrave à plus d'un projet de ce type en France.
Benjamin HUTTER


Revue de Presse - Jeudi 6 mars 2009
Article paru sur le site
Le Bien Public


Consulter la revue de presse spéciale Marques Avenue Beaune



labels : magasins d’usine, magasins usine, beaune, bourgogne, cote d’or, marques avenue, marque avenue, centre de marques, destockage, déstockage, magasin usine, village de marques, levernois, concept et distribution, alain salzman, cdec, cdac, jura

A propos de magasins-usine.net