Destockage : nous ne sommes pas nés de la dernière pluie !

Mention “peut mieux faire” a estimé le juge du Tribunal de Grande Instance d’Angers en sanctionnant pour la première fois un magasin appartenant à un centre de marques pour non-respect des engagements commerciaux et prix de référence érronés.
Pour faire court : le gérant du magasin de destockage en question a été reconnu coupable de publicité mensongère (pas bien !) pour avoir vendu des nouveautés ne faisant l’objet d’aucun destockage (!!!) et pour ne pas pouvoir justifier la réalité du prix de référence sur lequel il fondait ses rabais. Autrement dit “je te fais 70% de remise sur cette veste par rapport à son prix d’origine. Prix qui est encore tout chaud puisque je viens de le sortir de mon chapeau”…

A propos de magasins-usine.net