Happy Days Shopping : un projet qui ne fait pas que des heureux !


Revue de Presse


Villers-Bretonneux (80)
Le projet Happy days Shopping contesté

Un collectif de commerçants picards vient de voir le jour. Son objectif : lutter contre l'implantation de la méga-zone commerciale de 35 000 mètres carrés.

Ça bouge dans le projet de centre commercial Happy day Shopping (35 000 m2 de zone commerciale) prévu sur la zone d'activités de la communauté de communes du Val de Somme à Villers-Bretonneux, le long de l'autoroute A29.

Alors que la structure intercommunale travaillait en partenariat avec la chambre de commerce et d'industrie (CCI) d'Amiens, le président de la communauté de communes, Alain Babaut, a décidé de se séparer de la CCI : « Les élus communautaires viennent de voter à l'unanimité cette séparation à l'amiable. On ne pouvait plus continuer avec la CCI qui nous ralentissait ! » L'institution consulaire mettait, en effet, en avant que le projet initial ne prévoyait au départ qu'un maximum de 10 000 mètres carrés voués au commerce.

Alain Babaut doit faire face aussi, depuis le 12 mars, à un collectif régional regroupant des associations commerciales de l'Aisne (Saint-Quentin), l'Oise (Beauvais, Compiègne et Noyon) et de la Somme (Amiens, Albert) dont le but est d'attaquer ce projet « destructeur d'emplois et de nos centres villes, pour en empêcher la réalisation dans sa forme actuelle », comme l'explique Pierre Brissy, son président.

C'est lui qui s'était mobilisé il y a quelques années contre l'implantation d'un carrefour à Abbeville. « Imaginez cinq hypermarchés de type Auchan (Amiens) de plus ! Combattre ce projet dans sa forme actuelle, c'est contribuer à renforcer le travail de fond d'organisation commerciale cohérente initié par la CCI et la Métropole depuis plus de dix ans. »

Le permis de construire fin mai

De son côté, Alain Babaut a réuni les onze structures intercommunales concernées par le projet qui pèse plus de 300 emplois annoncés.

« Seul Amiens Métropole n'était pas présent. Nous venons de leur envoyer un courrier, afin de nous réunir autour d'une table pour débattre sereinement. »

Il reste encore une réunion du comité de suivi du projet Happy day Shopping « et des pièces à rendre que nous demande la préfecture, poursuit Alain Babaut. Le permis de construire devrait être déposé fin mai.

Viendra ensuite « fin juin début juillet », le vote de la CDAC (commission départementale d'aménagement commercial) qui décidera de la réalisation ou non de ce projet. « Les départements limitrophes devront également participer au vote », complète Alain Babaut.

En attendant, le collectif de Pierre Brissy tiendra une réunion publique ce lundi. « C'est incroyable. Bernard Déserable, président de la CCI, contacte chaque commerçant de la capitale pour une mobilisation forte lundi soir. il y a quelques jours, il portait encore notre projet. Ce n'est pas sérieux... » lâche Alain Babaut.

Olivier Hanquier

  • Réunion d'information sur l'avancée du projet et les perspectives d'actions pour le contrer dans sa forme actuelle lundi 20 avril, 20 heures, salle Dewailly à Amiens (près du Coliseum).



Revue de Presse - Mardi 28 avril 2009
Article paru sur le site Le Courrier Picard


Consulter la revue de presse spéciale Happy Days Shopping




labels :
centre de marques, destockage, déstockage, magasin usine, magasins d’usine, magasins usine, marque avenue, marques avenue, village de marques, villers bretonneux, 80, projet, happy days shopping, zone commerciale, Val de somme, Picardie, Picards

A propos de magasins-usine.net