Soldes 2009 : "Et voici les soldes de printemps"

Après les soldes d’hiver 2009 et en attendant les soldes d’été 2009, voici venu le soldes de printemps, conséquences d’une nouvelle loi modifiant la législation appliquable aux soldes et autorisant désormais quinze jours de promos supplémentaires.

Cliquez ici pour découvrir un site encore en cours de développement ou l'on peut retrouver les dates des soldes de printemps et des soldes ponctuelles du moment


Revue de Presse

Et voici les soldes de printemps

Après les soldes d’hiver et d’été, profitez des soldes printaniers, conséquences d’une nouvelle loi autorisant quinze jours de promos supplémentaires.
En plus des soldes de janvier et de juin, on pourra désormais courir les soldes de printemps. Le top départ de ces nouvelles opérations commerciales autorisées depuis janvier vient d’être donné. Et ce, à la faveur de la récente loi de modernisation de l’économie qui permet aux commerçants de faire deux semaines de soldes supplémentaires, ou deux fois une semaine à répartir dans l’année.

"Tout le monde finira par s’y mettre"
Premier à se lancer, Kiabi affiche ces soldes inédits dans la plupart de ses 187 magasins depuis mercredi dernier. Le site Internet du spécialiste de la mode à petits prix n’est pas en reste avec des rabais allant jusqu’à 80 %. Il propose notamment des jeans à 3,99 euros ou des tee-shirts à 1,39 euros€. « Face à l’opportunité offerte par la nouvelle loi, nous voulions dégainer avant les autres pour rester leaders », explique Nicolas Henon, directeur opérationnel Nord de Kiabi. « Ces soldes portent sur la collection printemps-été 2009 et concernent 20 à 30 % du stock. Ils sont plus attractifs que les ultraprix que nous faisions d’habitude en mars car ils permettent de vendre à perte », poursuit-il.
Les clients ne se sont pas fait prier. « Dès que les gens sont mis au courant, ils foncent chez nous », note le directeur de magasin de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Et ce d’autant plus que ces soldes tombent en plein changement de saison : beaucoup peuvent ainsi renouveler leur garde-robe à bas prix, sans attendre les soldes estivaux.
Dans la foulée de Kiabi, d’autres ont décidé de proposer ces soldes printaniers (voir encadré), surtout les magasins à petits prix et les boutiques en ligne : Tati à partir de mercredi ou les 3 Suisses qui les clôtureront ce soir. « Ces soldes flottants ne sont pas obligatoires et pour l’instant, c’est la cacophonie. Les commerçants s’observent pour savoir s’ils y vont dès maintenant, analyse Jean-Marie Genis, délégué général de la Fédération des entreprises de l’habillement. Vu le contexte de crise, tout le monde finira par s’y mettre, mais il reste à savoir quand. Les professionnels n’ont pas intérêt à déstocker trop tôt avant l’été car ils doivent vivre mais ils ont aussi intérêt à se coordonner.» Déjà, on parle d’alliances entre commerçants autour de dates communes. « On peut imaginer qu’un centre commercial entier, un quartier, une rue, s’organisent pour décider ensemble d’une semaine identique de promos », poursuit Jean-Marie Genis.
Boutiques et enseignes sont en tout cas pressées par le temps car à la fin mai, il sera trop tard : la loi impose en effet un mois entre ces soldes de printemps et le début des soldes d’été, fixé cette année au 24 juin.
Claire Chantry


Revue de Presse - Jeudi 23 mars 2009
Article paru sur le site Le Parisien






labels : magasins d’usine, magasins usine, Barbara, magasin d'usine Barbara, opération commando

A propos de magasins-usine.net