Ouverture d'un village de marques à 45 km de Strasbourg en 2011


Revue de Presse


Alsace
Commerce : Le village de marques ouvrira en mars 2011 à Roppenheim

Le village de marques Freeport à Roppenheim, à 45 km au nord de l’Alsace, devrait ouvrir ses portes fin mars 2011, a annoncé hier le groupe Carlyle, société d’investissement américaine, qui pilote ce projet controversé.
Le terrassement du terrain de 17 hectares a été effectué l’automne dernier. Les travaux de construction devraient démarrer en octobre 2009. Suite à un appel d’offres lancé en octobre 2008, c’est le groupement d’entreprises locales Urban (groupe Vinci) et Demathieu & Bard qui a été retenu pour effectuer les travaux. Le montant de l’investissement n’a pas été précisé. Il devrait s’élever à plusieurs dizaines de millions d’euros.
Conçu comme un village alsacien médiéval fortifié, le village Freeport abritera 116 boutiques et deux restaurants sur une surface commerciale de 23 000 m?. « Une dizaine de boutiques sont d’ores et déjà réservées et plus de 40% des surfaces font l’objet de démarches avancées », signale le communiqué de presse de Carlyle.
600 emplois
Le site comprendra un parking de 1800 places et un lac artificiel. Il accueillera des marques de prêt-à-porter internationales, françaises et allemandes, ainsi que des marques de textile qui y écouleront leurs stocks d’invendus à prix réduit par rapport au circuit de commercialisation classique. Il devrait attirer 1,7 millions d’acheteur allemands et français et entraîner la création de 600 emplois.
Ce projet, qui remonte à 2001, a suscité une levée de boucliers. Des groupements commerciaux alsaciens et badois ont tenté de s’opposer à ’ouverture de ce concurrent qui risque d’entraîner la fermeture de nombreux petits commerces des deux côtés du Rhin, jusqu’à Strasbourg.
Le projet d’implantation de magasins de marques avait été rejeté le 15 juin 2004 par la commission départementale d’équipement commercial (CDEC) du Bas-Rhin. Les représentants de la CCI, de la Chambre de métiers et des associations de consommateurs avaient voté contre, alors que les maires de Roeschwoog et de Roppenheim avaient voté pour. Cette décision avait été annulée en mai 2006 par le Conseil d’Etat et l’implantation a finalement été autorisée par la commission nationale d’équipement commercial (CNEC).




Revue de Presse - Vendredi 10 avril 2009
Article paru sur le site L'Alsace


Consulter la revue de presse spéciale Freeport Roppenheim



labels : roppenheim, strasbourg, centre de marques, alsace, bas rhin, destockage, déstockage, magasin usine, freeport, village de marques, village des marques, magasins usine, magasins d'usine, magasin d'usine

A propos de magasins-usine.net